Rechercher une formation

INSCRIPTION Log In

VAE

La validation des acquis et de l’expérience (VAE) est un dispositif précieux pour faire progresser votre carrière professionnelle : débouchant sur l’obtention d’un diplôme ou d’un certificat de qualification professionnelle (CQP), elle valorise les compétences acquises au fil de votre expérience professionnelle.

La VAE, c’est pour qui ?

La VAE s’adresse aux jeunes, aux salariés, aux demandeurs d’emploi mais aussi aux bénévoles. La seule condition : justifier en qualité de salarié, non salarié, bénévole, volontaire ou associatif, d’une durée minimale d’activité de 3 ans, en rapport avec la certification recherchée. Si un diplôme vous intéresse, vérifiez s’il est accessible par la voie de la VAE sur le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Si je suis salarié

La VAE s’effectue dans le cadre du plan de formation de l’entreprise ou du CPF ou du congé pour VAE. Cela implique la signature d’une convention entre le salarié, l’employeur et le prestataire de VAE. Cette convention précise : Le diplôme le titre ou le certificat de qualification professionnelle (CQP) visée la période de réalisation et les conditions de prise en charge des frais liés à la VAE. Le salarié conserve son statut, sa rémunération et sa protection sociale.

Si je suis demandeur d’emploi

Dans le cadre d’une VAE, Pôle Emploi peut accorder une aide financière aux allocataires du régime d’assurance chômage. Renseignez-vous.  

La VAE, comment ça marche ?

Si vous êtes candidat, vous devez : 1. Remplir un dossier décrivant dans le détail votre expérience professionnelle et les compétences que vous avez acquises 2. Vous présenter devant un jury qui décidera de valider tout ou partie du diplôme que vous visez

Et le financement ?

Le financement de la VAE et la rémunération du salarié, dans la limite de 24h, sont pris en charge par le budget de formation de l’entreprise et/ou l’OPCAIM (Organisme Paritaire Collecteur Agréé des Industries de la Métallurgie) et/ou du FONGECIF pour le congé VAE.

L’entreprise peut tout à fait refuser de vous accompagner dans votre démarche de VAE. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander un congé spécifique ou un Congé Individuel de Formation (CIF) pour préparer puis participer aux épreuves de validation des acquis de l’expérience. La durée de ce congé est équivalente à 24 heures de temps de travail, consécutives ou non